He who seeks freedom and fortune course the endless seas.
Dans un monde en ébullition, dirigé par l’avidité des nobles et secoué par les plus audacieux, quel sera votre rôle ? Milles trésors et mystères hantent ces mers, serez-vous capable d'en tirer l'avantage ? Prenez le large et voguez vers ces horizons inconnus !
Le règlementL'histoirePrésentationGestion des personnagesLes prédéfinisPartenariat
A savoir
# Ouverture du forum le 18/07/17
# 16/08/17: accueillons notre nouveau maitre du jeu.
Contexte
1717,Une odeur de poudre flâne sur les vagues. Quelques débris flottent, balancés par la houle indifférente aux massacres. Au loin des coups de canon, des cris et le frémissement métallique des épées résonnent :Les peuples du bassin Ouest-Atlantique se battent farouchement pour dominer les mers et imposer leurs lois, tandis que des pirates pillent sans scrupules le moindre navire susceptible de leur rapporter de quoi vivre. Avides de liberté, ambitieux ou désespérés, ces derniers poussent les limites du connu, bravant les dangers les plus sombres et chassant les trésors perdus...
Lire la suite...
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Pirates and Freedom
Un combat pour la liberté

Partagez|

Les malédictions et superstitions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Admin
Nombre de messages : 799
Féminin Age : 33
Localisation : sur les mers
Métier/rang : Fandatrice
Personnalité : Sadique
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuille de personnage
Allégeance:
Armes:
Compétences:
avatar
Malédictions et superstitions .

Intro:
À l'aube des temps, lorsque l'homme se risquait à aller sur l'immensité de la mer, les dangers étaient tels qu'il se bardait de toutes les protections possibles et inimaginables.
Les hommes de la mer étaient réputés pour être les plus superstitieux qui puissent exister.
Malédictions, superstitions sont alors monnaie courante et s'installent petit à petit dans les esprits.
Voici quelques-unes, qui sont très répandues dans notre monde, mais beaucoup d'autres existent et peut être même plus terribles ou plus folles.


Le Hollandais Volant
Le bateau fantôme


Le Hollandais Volant est le plus célèbre des bateaux, et celui-ci navigue toujours depuis... le XVIIè siècle.
Il est condamné à errer en mer éternellement entre le Cap Horn et le Cap de Bonne-Espérance, par la faute de son inconscient capitaine Van Der Straeten !
Un jour de l'an 1665, le capitaine, homme borné et intransigeant, refusait de faire relâche dans un port pour que son équipage puisse se reposer et refaire des vivres. Il fallait à tout prix rattraper le retard du navire. Le capitaine souhaitait traverser le Cap de Bonne-Espérance par tempête, son équipage lui a demandé de patienter, mais le capitaine inflexible refusa. Il chanta des chansons obscènes à la dunette, avant de rentrer dans sa cabine se saouler encore et encore. La tempête était encore pire que ce que l'on pouvait craindre, et l'équipage terrorisé décida de se mutiner. Mais alors que le chef des mutins prenait la barre, le capitaine, totalement ivre, sortit et abattit le mutin avec son pistolet, et prononça le poing levé face au vent mugissant, les terribles paroles :
«Je franchirai ce cap, dussé-je naviguer jusqu'à la fin des temps !»
La légende raconte qu'un fantôme apparut alors. Le capitaine voulut l'abattre, mais le fantôme prononça sa malédiction, ce à quoi le capitaine répondit : «Amen !».
Depuis, perpétuellement pris par un vent de tempête, le bateau erre sur les mers, incapable de trouver le repos... On le nomme le Hollandais Volant.




La malédiction du trésor
de Nicolas Alvel


Nicolas Alvel était un grand pirate qui avait réuni un trésor qui dépassait toutes les espérances. Un trésor que beaucoup cherchèrent pour devenir riche. De nombreux explorateurs, nobles et pirates partirent à sa recherche, mais disparurent ou trouvèrent la mort, leur rictus témoignant des atroces souffrances qu’ils purent endurer. Des témoignages relatent que certains poussèrent d’horribles cris de terreur avant de subitement se taire, d'autres se pondèrent après l’avoir vu...
On découvrit alors que son trésor était maudit par les esprits de Nicolas Alvel et de son équipage qui protégeaient leur or.
De nos jours, ce trésor est toujours à sa place, mais la carte qui localise son emplacement fut perdue en mer. Toutefois, certains affirment qu’un pirate l'aurait en sa possession.

Malédiction, superstition, fait réel ou délire collectif, nous ne savons pas encore si cette histoire est vraie. C'est pour cela que des hommes recherchent toujours ce fabuleux trésor.




Le brouillard vert
inexpliqué


Ce brouillard mystérieux se trouve sur l'océan Pacifique, même s'il a été vu également sur beaucoup d'autres mers. Selon les légendes et les dires des fous ou vieux sages, ce brouillard se manifeste quelques jours après un méfait impardonnable et prédit une mort proche. Mais beaucoup n'y croient pas, car de nombreux de pirates ont commis l'irréparable et ne l'ont jamais vu. Certains survivants après avoir traversé le brouillard vert, racontent qu'ils ont vu leur plus grande peur...
D'autres pensent de façon plus scientifique et suggèrent des émanations de soufre dues à un volcan sous-marin, provoquant ainsi des hallucinations et des intoxications sur ceux qui en auraient respiré.

Malédiction, histoire effrayante ou phénomène rationnel, seul votre voyage pourra l’éclaircir ou vous détruire...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-and-freedom.forumpro.fr
Admin
Nombre de messages : 799
Féminin Age : 33
Localisation : sur les mers
Métier/rang : Fandatrice
Personnalité : Sadique
Date d'inscription : 11/10/2007

Feuille de personnage
Allégeance:
Armes:
Compétences:
avatar
Les superstitions:


Le chat
et le chat Noir


Le chat est très utile sur un bateau puisqu'il est utilisé pour éliminer les rats.
Sa réputation est toutefois ambiguë, car on ne le voit pas toujours d'un bon œil à bord malgré ses bons services.
Un chat noir est fort malvenu, sauf chez les anglais qui pensent au contraire qu'il est bienvenu à bord et prévient des coups de tabac en ondulant sa queue.
Mais il arrive qu'on ne veuille pas de lui, et son nom est interdit d'être prononcé. Toutefois, s'il vient de son propre chef, il est admis, car le jeter hors du navire entraînerait de fortes tempêtes et une pluie de malheurs. Il n'est pas bon de l'entendre miauler, il vaut mieux qu'il reste silencieux. En Bretagne, apercevoir un chat avant le départ en mer est un événement susceptible d'annuler le voyage.
En Amérique, le chat possède la réputation d'annoncer les tempêtes quand il se frotte la face, ce qui n'est pas loin d'être une vérité car le chat est très sensible aux changements climatique.




Le lapin
le corbeau et les rats


Le lapin est l'animal le plus détesté des hommes de la mer. Cela paraît étonnant pour une si gentille bête, mais celui-ci adore le chanvre et le grignote. Tout ce qui est cordage sur un navire est fait en chanvre, donc le navire est à la merci du lapin !
Le lapin ronge l'étoupe qui empêche les infiltrations d'eau.
Les marins nomment ce mammifère « la bête aux grandes oreilles » pour ne pas prononcer son nom.
Si un corbeau proche du bord de mer croasse pendant la nuit ou au petit matin, c'est le présage d'une tempête.
Les rats sur un navire véhiculent des parasites et maladies, ils dévorent tout, c'est un fléau. En revanche, un bateau privé de rat est dans une mauvaise passe, car présentant quelques malheurs à venir. Seuls les rats possèdent cet instinct.




Figure de Proue
Hommage et protection


Les figures de proue de bois sculpté et peint qui ornent l'avant des grands vaisseaux sont une puissante protection symbolique.
Il s'agissait rarement de divinités masculines telles que Triton ou Poséidon, ou encore des animaux, mais souvent des femmes ou des sirènes. Ces formes féminines étaient un hommage aux dieux de la mer. Mais on peut également supposé qu'étant femmes et portant malheur, elles étaient utilisées en proue pour effrayer les mauvais esprits de la mer.




La femme
Pourquoi ?


La présence d'une femme à bord porte malheur. Pourquoi ?
Les marins vivaient pendant de longs mois dans une intense frustration physique et sentimentale. Une femme circulant au milieu de l'équipage ne pouvait qu'alimenter passions, jalousies, querelles, mais aussi les tentatives de viol. Sachant les marins très superstitieux, il a fallu simplement laisser se répandre une réputation de porte-malheur concernant la femme pour éviter ces désagréments.




Le Prête
et la bougie.


Cette superstition concernant le prêtre est assez largement répandue dans le domaine maritime. On en ignore l’origine : vient-elle de la couleur noire (symbole funeste) du costume ? Est-elle une assimilation à la femme, qui porte également une robe ? Est-elle colportée par les ennemis politiques ou religieux des catholiques ? Toujours est-il que les mots prêtre, recteur, moine, église, etc., sont bannis à bord, et remplacés par le mot cabestan.
Selon des croyances anglaises, si une bougie a une flamme bleutée, c'est le présage de mort en mer. On fera en sorte qu'une bougie ne brûle pas jusqu'au bout pour ainsi préserver la vie d'un marin.




L'Âme du bateau
et les chants


Les marins sont convaincus que le bateau est doté d'une âme.
Les anglais ont pour habitude dans leur propre langue de ne pas donner de masculin ni féminin pour des objets inanimés, or, pour les bateaux, ils disent "he" ou "she", comme d'une personne humaine.
Les marins du Cap-Hornier chantaient à pleine voix au labeur, craignant d'entendre un chant autant redouté que délicieux : celui des sirènes qui cherchaient à les attirer dans les entrailles de l'océan.




L'arc-en-ciel
aux sept couleurs


Le marin considère l'arc-en-ciel comme un chemin entre le monde des vivants et le monde des morts. Il peut créer des tempêtes en aspirant l'eau de la mer par ses deux bouts. L'arc-en-ciel ne doit jamais être montré du doigt sinon le bateau serait victime de tempêtes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pirates-and-freedom.forumpro.fr
Les malédictions et superstitions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les malédictions
» Cours n°5 : Se protéger d'une malédiction
» Ténèbres et malédictions.
» Quand les dons deviennent des malédictions [PV Eileen]
» Les malédictions dans l'Histoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pirates and Freedom :: 
Administration
 :: Journal de Bord :: Annexes
-