He who seeks freedom and fortune course the endless seas.
Dans un monde en ébullition, dirigé par l’avidité des nobles et secoué par les plus audacieux, quel sera votre rôle ? Milles trésors et mystères hantent ces mers, serez-vous capable d'en tirer l'avantage ? Prenez le large et voguez vers ces horizons inconnus !
Le règlementL'histoirePrésentationGestion des personnagesLes prédéfinisPartenariat
A savoir
# Ouverture du forum le 18/07/17
# 16/08/17: accueillons notre nouveau maitre du jeu.
Contexte
1717,Une odeur de poudre flâne sur les vagues. Quelques débris flottent, balancés par la houle indifférente aux massacres. Au loin des coups de canon, des cris et le frémissement métallique des épées résonnent :Les peuples du bassin Ouest-Atlantique se battent farouchement pour dominer les mers et imposer leurs lois, tandis que des pirates pillent sans scrupules le moindre navire susceptible de leur rapporter de quoi vivre. Avides de liberté, ambitieux ou désespérés, ces derniers poussent les limites du connu, bravant les dangers les plus sombres et chassant les trésors perdus...
Lire la suite...
Evénements
Ego vero sic intellego, Patres conscripti, nos hoc tempore in provinciis decernendis perpetuae pacis habere oportere rationem. Nam quis hoc non sentit omnia alia esse nobis vacua ab omni periculo atque etiam suspicione belli ?
Duplexque isdem diebus acciderat malum, quod et Theophilum insontem atrox interceperat casus, et Serenianus dignus exsecratione cunctorum, innoxius, modo non reclamante publico vigore, discessit.
Pirates and Freedom
Un combat pour la liberté

Partagez|

Le début d'une aventure [PV Valeria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Admin
Nombre de messages : 203
Masculin Age : 22
Métier/rang : Corsaire espagnol
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
Allégeance: Espagne
Armes: Pistolet et Sabre
Compétences:
avatar
Baigné par de l'encre rouge déversée par un soleil naissant, le port de Puertoquilo sortait tout juste de sa torpeur et les quelques marins se remettaient de leurs émois, parfois vomissant leurs tripes avant de reprendre leur poste. Le capitaine de la Isabella qui avait accosté hier, répondait présent pour rendre des comptes à Celso, homme de main de son oncle qui gérait en son nom. Il avait profité de cette escale pour laisser le reste de son équipage se reposer ou retrouver un bout de leur famille, chose rare qui sonnait comme un miracle pour certains. Amador ne put s'empêcher de sourire. Lui-même aurait souhaité revoir sa mère, qui bien ne se ménageait pas attendait toujours son retour. Il était parti pendant huit mois, et pourtant ce voyage lui avait été particulièrement court. Était-ce la vie qui lui filait entre les doigts sans qu'il ne s'en rendait compte ?

Descendant de son galion, qui avait malgré tout souffert du périple, il s'arrêta un instant pour admirer le pavillon de l'Espagne flotter sur l'un des navires voisins qui était en effervescence. Celui-ci allait sans doute mettre les voiles pour une des mers belliqueuses. Les ordres fustigeaient dans le tumulte cinglant d'un port marchand où les esclaves étaient communs. Passant devant une dizaine d'hommes, de femmes et d'enfants enchaînés à la peau sombre, il éprouva une colère vrombissante, puis une tristesse profonde qui pesait son cœur. C'était là l'une des choses qui reprochait à son pays et qui faisait toujours naître en lui une rancune envers le gouvernement qui trouvait ça dans l'ordre naturel du monde. Quel tourment était-ce d'être impuissant face à ses individus sans scrupules. Il aurait souhaité avoir toute la fortune du monde pour les délivrer, mais lorsque les chaînes auraient été brisées, d'autres auraient été menottés. Une boucle sans fin à ses yeux qui aurait finalement raison de lui.

Étouffant sa peine, il se déroba à cette triste vue pour scinder une foule de marins occupés à charger les navires dans le but de retrouver un homme de petite taille, au faciès défiguré par une profonde cicatrice, à la chevelure poivre emmêlée dont émanait une odeur de genévrier. Celui-ci en l'apercevant, le gratifia d'un sourire chaleureux :

- Amador, je ne t'attendais pas avant des jours. Quel plaisir de te revoir mon enfant ! Pardonne-moi si je semble occupé. Je dois encore m'entretenir avec la responsable de l'expédition, le Nao Victoria, son bateau doit bientôt mettre les voiles.

L'officier désigna ce dernier en question du bout de sa canne.

- Si cela peut vous soulager, je peux repasser après Jacinto.

- Non, non cela sera l’occasion d'étendre tes relations. Viens, allons à sa rencontre.

Les deux hommes s'avancèrent, guettant la jeune femme que Jacinto était en train de lui décrire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 31
Féminin Age : 21
Localisation : sur les mers
Métier/rang : Exploratrice/ Navigatrice
Personnalité : curieuse
Date d'inscription : 18/07/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Espagne
Armes: sabre
Compétences:
avatar
C'était une belle journée qui commença très bien, je partais enfin en expédition pour plusieurs mois. L'océan m'avait manqué, mais également l'équipage du Nao Victoria. C'était des types bien et je m'entendais parfaitement avec eux. Toujours prêt pour l'aventure et faire la fête dans toutes les circonstances. Pendant cette longue année sans mission, ils ont dû simplement faire quelques voyages prés des côté Espagnole, car ils devaient rester non loin pour toutes missions d'expéditions d'ordre du roi.
J'étais arrivé au port de Puertoquilo une semaine avant le jour "j" pour tout ce qui était administratif et vérifier mon itinéraire avec le capitaine Sébastien Del Cano. Après que tout fut en place nous avons donc décidé d'une date de départ, et ce jour arriva enfin.
Mon sac sur mon épaule, je partis de l'auberge et me diriger vers le port pour terminer les derniers préparatifs et de mettre tous en œuvre pour que ce long voyage se passe bien.

Le port était très animé comme dans ces habitudes, même si j'aurais préféré évité de voir ces pauvres gens enchainés. C'était une chose que je n’appréciais pas, mais je n'avais aucun pouvoir pour arrêter ça. Ça me mettait toujours en rogne, mais je n'y pouvais rien et vue notre roi c'était par prêt de changer de sitôt.
Sans que je m'en rende compte je me retrouvai devant le Nao Victoria avec sa coque noire aux voiles blanches, un peu jauni par le temps. Il était magnifique, de nombreux souvenirs de mon premier voyage à bord de cette corvette me reviennent. Autant les bons que les mauvais, car ce n'était pas toujours facile, mais il y avait des jours vraiment inoubliable. Je fermis les yeux et me laisser submerger par ces souvenirs.

"Toujours la tête dans les étoiles Mll Cortés, faudrait redescendre sur terre."


J'ouvris les yeux, cette voix très masculine et d'un ton très courtois venais du capitaine Sébastien. Il se tenait là devant moi les bras croisés. C'était un homme d'honneur qui avait beaucoup de respect pour ceux qui fessaient leur travail correctement, qu'ils soient enfant, femme, vieux, il ne fessait dans aucune discrimination.

"Oui capitaine. Le chargement avance bien, ils ont l'air d'être rudement motivé."

Au loin on pouvait voir tout l'équipage en pleine effervescence, ils portaient de grandes caisses vers le bateau avec de nombreux aller-retour. Ce n'était pas un très grand équipage donc c'était plus de boulot. Mais ça n'avait pas l'aire de les déranger bien au contraire, on pouvait lire sur leur visage de large sourire et de discussion enjouer.

"Oui tous ce passe bien et ont attendu plus que vous. Les hommes commençaient à avoir le cafard à rester sur terre, vous les connaissaient, ils préfèrent être en pleine tempête qu'au milieu d'une foule de gens. Sinon Jacinto est passé te voir?"

Jacinto était un vieux marin avec beaucoup de ressources. Il devait donner des informations sur le voyage à entreprendre.

"Non pas encore, il ne doit pas tarder à me rejoindre."


Non loin une voix plutôt roque d'un vieil homme m'interpella. Je me retournai vers lui, c'était Jacinto accompagné d'un homme d'environ la vingtaine ou plus, dans tous les cas plus jeunes que Sébastien.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Nombre de messages : 203
Masculin Age : 22
Métier/rang : Corsaire espagnol
Date d'inscription : 20/11/2016

Feuille de personnage
Allégeance: Espagne
Armes: Pistolet et Sabre
Compétences:
avatar
L'officier dénommé Jacinto, sous ses vétuste frusques d'officier, était un vieux loup-de-mer qui avait bien réussi. Mais depuis ses os grinçaient et pour garder l'équilibre, il s'appuyait sur une canne qu'il plantait fermement dans le sol, anxieux de la moindre bousculade qui pouvait rompre sa droiture.

En apercevant la jeune femme, l'homme semblait avoir retrouvé sa fougue d'antan et d'un bond il se présenta devant elle, devançant légèrement Amador qui prenait garde à ne pas heurter un passant pressé. Toujours accompagné de ce sourire sincère, il prit son chapeau et la salua d'un geste ample. Quant au corsaire qui était derrière lui, il se contenta d'une discrète révérence, ne voulant pas paraître trop intrusif.

- Demoiselle Cortés, mes salutations ! En tant que représentant du roi et officier de ce port, il est de mon devoir de prendre connaissance de votre route avant votre départ. Il semble que notre majesté fonde beaucoup d'espoir sur cette dernière... Et peut-être que le marin que j'étais pourra vous donner conseil. Il fit une pause avant de reprendre en regardant le corsaire. Je vous présente le capitaine de la Isabella, Amador. Il est lui aussi un homme expérience, un précieux sujet de l'Espagne, qui n'a pas rougir de son talent.

- Je crois que vous en faites trop Jacinto, rajouta le jeune homme tout en tentant de cacher sa gêne d'un rire peu convaincant. Enchanté de vous connaître madame, Jacinto m'a déjà parlé de vous. Votre première expédition fut un succès, c'est bien cela ?

A peine posa t-il sa question que l'intenable Jacinto enchaîna, laissant peu de place à la oisiveté. Le corsaire ne lui en tenait pas rigueur, connaissant son caractère.

- Mais non, mais non... Je vous crois tout à fait capable ! Quoiqu'il en soit, profitons-en pour parler de cette expédition au calme. Pouvions-nous nous entretenir dans votre cabine madame ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 31
Féminin Age : 21
Localisation : sur les mers
Métier/rang : Exploratrice/ Navigatrice
Personnalité : curieuse
Date d'inscription : 18/07/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Espagne
Armes: sabre
Compétences:
avatar
J'étais sur les quais pour le départ de l'expédition et j'attendais Jacinto. Celui-ci me salua au début de loin puis arriva assez vite pour un vieil homme avec une canne, vers moi. Il me salua comme dans ses habitudes avec un grand sourire. Je lui rendis également un grand sourire.
C'était un homme qui me juger pas, parce que j'étais une femme. J'avais même l’impression que c'était le contraire et le fait que j'en étais une le rendait encore plus sympathique avec moi. Enfin c'est ce que disent tous les membres de mon équipage. Enfin bon, tant qu'il y avait une bonne entente pour moi c'était le principal.
L'homme qui l’accompagner, me salua d'une légère révérence, ce que je fis également.
Jacinto commença alors à venir sur le vif du sujet, le voyage. Il était vrai que ce voyage était très important, car c'était le plus long et loin que l'Espagne n'est fait jusqu'à présent. Je hochais la tête en signe de compréhension, puis il me présentât (enfin) l'homme à ses côtés. C'était donc un corsaire, mais pas n'importe lequel. Le capitaine de la Isabella. J'en avais entendu parler et je ne pensais pas le rencontrer un jour.

"Enchanté de faire votre connaissance également. J'espère qu'il n'a rien dit de mal sur moi." Je fis un petit sourire à Jacinto. Puis me retourna vers le Corsaire." Un succès, il se peut en effet, plus que je l’espérais ..."

Je nue le temps de finir ma phrase que Jacinto interrompit comme dans ses habitudes. Il me demanda alors si on pouvait s'entretenir au calme dans ma cabine, enfin celle du capitaine.

"Bien sur, aucun souci, mais avant ça faut que je prévienne le capitaine. Mais appel moi Valéria ou Mll Cortés, j'ai du mal à mi faire aux madames".

Je me tournai alors vers le corsaire.

"Vous nous accompagner! "


Puis, je me retournai vers le Nao Victoria et me dirigé vers lui. Les marins étaient tous sur le quai à affréter la marchandise. Nous arrivâmes vers la passerelle et les marins qui voulaient monter ou descendre se mirent sur le côté pour nous laisser passer.

"Bien le bonjour mll Val, comment allez-vous? "
Dit les trois marins qui s'étaient écarté.

"Très bien merci" je leur fis un grand sourire, cela fessait tellement longtemps que je ne les avais pas vue, ils m'avaient tous énormément manqué. "Et vous la forme à ce que je vois."

"Oui hâte de partir enfin en mer"

Après avoir passé la passerelle, nous étions sur le pont du navire ou se trouver le capitaine. Je me dirige alors vers lui.

"Capitaine, nous aurions besoin de parler du voyage dans votre cabine, cela ne vous dérange pas?" Puis je présentai le corsaire qui nous accompagner. "Je vous présente le capitaine de la Isabella, le corsaire Amador."

"Cela me pose aucun problème." Puis il salua le corsaire. "Enchanté, j'ai beaucoup entendu parler de vous, ravis de faire enfin votre connaissance. J'ai vu votre bateau arrivé hier. "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Le début d'une aventure [PV Valeria]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Partons à l'aventure !
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» [LIBRE] L'aube d'une grande aventure...
» Event RP "aventure"
» Le début d'un grande aventure...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pirates and Freedom :: Les lieux des RP :: L'Europe :: L'Espagne :: Puertoquilo-