He who seeks freedom and fortune course the endless seas.
Dans un monde en ébullition, dirigé par l’avidité des nobles et secoué par les plus audacieux, quel sera votre rôle ? Milles trésors et mystères hantent ces mers, serez-vous capable d'en tirer l'avantage ? Prenez le large et voguez vers ces horizons inconnus !
Le règlementL'histoirePrésentationGestion des personnagesLes prédéfinisPartenariat
A savoir
# Ouverture du forum le 18/07/17
# 16/08/17: accueillons notre nouveau maitre du jeu.
# 20/09/17: Quête - Exhibition à la Française.
# 29/10/17: Jeu, la petite chasse au trésor.
# 06/05/18: Jeu, bataille navale, Niveau I.
Contexte
1717,Une odeur de poudre flâne sur les vagues. Quelques débris flottent, balancés par la houle indifférente aux massacres. Au loin des coups de canon, des cris et le frémissement métallique des épées résonnent :Les peuples du bassin Ouest-Atlantique se battent farouchement pour dominer les mers et imposer leurs lois, tandis que des pirates pillent sans scrupules le moindre navire susceptible de leur rapporter de quoi vivre. Avides de liberté, ambitieux ou désespérés, ces derniers poussent les limites du connu, bravant les dangers les plus sombres et chassant les trésors perdus...
Lire la suite...
Evénements
Exhibition à la Française
Les prémices de grands débordements. Acte Premier - Introduction
Le vent battait sauvagement les voiles en ce chaud début d’Avril. La ville de Nantes était en effervescence depuis plusieurs jours, l’on avait rarement vu autant de traducteurs dans cette belle ville portuaire française. Il se murmurait que le roi de France et la reine d’Angleterre elle-même s’étaient intéressés à l’événement. Et quel événement ! L’inauguration d’un navire unique en son genre.L’Aphrodite entrait dans les eaux froides de l’océan Atlantique et pour l’occasion son propriétaire organisait un immense banquet ou tout le monde était invité à condition d'avoir un nom important. Pour les nobles cela n’était aucunement un problème, pour les jeunes bourgeois, travailleurs aisés ou petits seigneurs, c’était une autre histoire. Certains civils s’étaient vu offertl’accès au bal pour leurs divers compétences, ils étaient dispensé du droit d’entré en échange de servir contre rémunération. Il n’y avait nul doute qu’il y aurait quelques invités indésirables, pour ces derniers, corsaires, marines et mercenaires s’affichaient fièrement sur le port de Nantes et l’Aphrodite.
Lire la suite...
Pirates and Freedom
Un combat pour la liberté

Partagez|

On recrute ! (Pv Julia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nombre de messages : 33
Masculin Age : 27
Localisation : New Providence, Port Royal / Caraïbes principalement.
Métier/rang : Capitaine pirate
Personnalité : Réfléchit, éduqué, calme.
Date d'inscription : 25/12/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Personne
Armes: Un sabre d'abordage et un pistolet à silex.
Compétences:
avatar
La nuit commençait doucement à tomber sur l'île de la tortue et le Royal Fortune montrait le bout de ses voiles en cette heure. L'équipage était bien heureux de retrouver la terre après presque deux semaines en mer. Heureusement ces deux semaines furent extrêmement prolifique, plusieurs prises et même une attaque sur un petit port espagnol. En ce moment les Français et les Espagnols étaient les cible préférées de Bartholomew, ce dernier usait beaucoup de port Anglais pour receler ses marchandise et les Anglais restaient très laxiste sur la présence de pirates dans leurs ports, certainement parce qu'ils savaient que ça servait leur intérêt.

Toujours est-il qu'après avoir vendu la majorité de son butin, le Royal Fortune était parti rejoindre Tortuga, avec encore de bonne cargaison de rhum et de nourriture, pourquoi donc ? Parce qu'en offrant ce genre de marchandise, Bart permettait à ses hommes de profiter de l'île sans se ruiner, mais surtout parce qu'il voulait voir la ''société'' sur ce caillou se développer, contrairement à Port Royal, Tortuga était aux frères de la côte et si pour le moment cela ressemblait plus à une petit bout de ville crado, cela pourrait devenir une véritable ville... crado.

Le retour à Tortuga permettrait également de recruter un peu, ils avaient perdu douze bons pirates lors des attaques, ce qui n'est pas énorme, mais additionné à d'autres pertes, le Royal Fortune était amputé de presque vingt hommes et sur un équipage de deux cents cela commençait à se sentir. De plus Bart n'était pas contre recruter quelques personnes de plus encore, le navire pouvait prendre en charge bien plus d'hommes, mais pour le moment le capitaine avait été frileux à le remplir. Mais au vu des prises qu'ils faisaient, peut-être pourrait-il se le permettre.

Mais finalement plus que cette vingtaine d'hommes, Bart avait perdu son second, un homme qu'il connaissait depuis le début, depuis qu'il avait servi sur le Royal Rover, un homme bien, sérieux et dur quand il le fallait, apprécié de l'équipage et très compétent. Bart avait profité du voyage vers l'île de la tortue pour tester chacun de ses lieutenants pour le poste, mais aucun ne semblait avoir ce qu'il fallait pour un tel poste. De plus chacun de ses gradés étaient très bons dans ce qu'ils faisaient et aucun d'entre eux n'avaient un remplaçant fiable à proposer. Black Bart avait donc décidé de recruter un nouveau second, même si comme il le disait lui-même il veut moins recruter un second qu'en rencontrer un.

Le navire jeta donc l'encre près des côtes de la tortue pour finalement mettre une dizaine de barque à la mer afin de transporter les hommes et la marchandise, un groupe restera sur le navire et se fera relié le lendemain, Bartholomew laissait toujours quelques jours à ces hommes pour s'amuser un peu. Il y avait d'autres navires présents, mais seul le Royal dominait par sa taille imposante, en tout cas cela voulait dire qu'il y aurait un peu de monde aujourd'hui. L'arrivée de l'équipage du Baronnet noir semblait ressembler à un véritable assaut au vu du nombre d'hommes et de barques, mais une fois le pied du capitaine sur le sable, ce dernier fut accueillit par deux hommes bedonnants, c'était à eux que Bart confiait ses marchandises pour qu'ils les distribuent.

Suite à cela les hommes se séparèrent pour aller dans leur coin préféré, taverne, plage, campement ect... Roberts lui se dirigea directement vers la plus grosse taverne du coin, le recrutement devait commencer et la nuit s'installait déjà, ce serait son maître d'équipage et l'un de ses lieutenant qui se chargeraient du recrutement pour les marins à remplacer, Bart lui garderait l'œil ouvert au cas ou une perle rare ce montre.

Ainsi donc Bart, accompagné de son maître d'équipage d'un de ses lieutenant et d'une vingtaine d'hommes et de sa petite mallette personnelle, entrèrent dans la taverne, Les musiciens jouaient, les pirates buvaient et les femmes de joies gloussaient, pas de doute ils étaient sur Tortuga. Le capitaine suivi de ses hommes se dirigea vers le fond de la salle et ils s'arrêtèrent devant trois tables occupées par quelques hommes ivres, un simple geste de la main de la part de Bart et les hommes comprirent qu'il fallait lui laisser la place à lui et à ses hommes.

L'équipage s'installa aux deux grandes tables et commandèrent des bouteilles de rhum alors que le capitaine lui s'installait en retrait sur une petite table pour deux personnes et commandait une cruche d'eau bouillante (ayant abandonné l'idée qu'on lui serve du thé dans ce rade). Il posa son couvre chef sur la table devant lui et enleva son bandeau, laissant ses longs cheveux noirs de jais libre. Il installa alors une feuille de papier, un encrier avec sa plume, sorti de sa malle et entreprit d'écrire, une simple correspondance avec un philosophe Italien.

Pendant ce temps le recrutement commençait, Bart n'hésitait pas à jeter un coup d'œil à la salle et aux prétendants, après avoir reçu sa cruche et sa tasse il se servi un verre et sorti une petite boite de sa malle, celle-ci contenant du thé et une petite boule reliée à une petite chaînette qui lui permettrait de tremper les dites herbes. Black Bart garda néanmoins les yeux sur la salle au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 37
Féminin Age : 39
Métier/rang : Pirate
Personnalité : Aventureuse
Date d'inscription : 27/11/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Pirate
Armes: Epée familiale
Compétences:
avatar
La journée avait été... calme pour Tortuga. Le temps avait été clément : une petite pluie le matin qui avait un peu nettoyer les rues. Enfin si on peut appeler ces chemins de terre séparant les maisons, avec un plus grand chemin que l'on pouvait presque assimilé à une petite avenue. Tortuga. Après, le port était sympathique, quoique moins anarchique que d'autres endroits que j'avais visité. Et elle ne manquait de rien, surtout pas de tavernes ou d'entrepôts. Des endroits importants pour les pirates : les premiers servaient à dépenser leur argent, en boisson et fille principalement, et le second aux marchands de passage qui y installaient les butins achetés aux premiers, le temps qu'un navire ne les emporte ailleurs.

Pour ma part, je louais une chambre dans une des meilleurs auberges de la ville, la paye de ma petite mission en France me le permettant pour un temps. Toutefois, j'admets que naviguer me manque un peu, même beaucoup. J'étais d'ailleurs attablée sur une table, à l'étage de cette taverne, alors que quelques personnes jouaient un peu de musique dans un coin. Installée comme je l'étais, je pouvais avoir un bel aperçue sur le rez de chaussée et sans me cacher.  Je pu donc assister à l'arriver de l'équipage de Bartholomew Roberts et leur "réquisition" de plusieurs tables, les meilleurs de ce débit de boissons. Je connaissais ce capitaine de réputation, ne l'ayant jamais croisé jusqu'à ce jour. Si les rumeurs sur son navire était vrai, Tortuga allait avoir un peu d'animation pendant quelques jours.

Je remplis mon verre à moitié de ce petit vin espagnol que le patron servait, acheté à des pirates qui avait intercepté une cargaison pour Maracaibo le mois dernier. Une vraie histoire, à laquelle je n'ai pas prit part donc je n'en dirais pas plus. J'avais posé le livre que je lisais sur la table, observant un peu celui qui avait écrit le Code, enfin le plus célèbre d'entre tous. Je fus un peu amusée de voir que le féroce pirate, enfin ce qu'en disent les rumeurs sur lui, ne buvait pas du rhum comme tous les dignes représentants de cette vieille profession mais du thé.


"Hé mignonne ! Ca te dit de passer du bon temps ?"

Je tournais la tête vers le duo ivre qui s'était approché de moi. Bon, j'admet  qu'on pouvait me dire jolie mais quand même : ma tenue, un pantalon et des bottes sous la ceinture et une bonne chemise blanche au-dessus, le tricorne et mon épée, posés sur la table, devait les aider à comprendre que je n'étais pas une vulgaire câtin mais une fille d'un autre style.

"Un conseil, allez voir à l'étage supérieur."

"Allez, fais pas ta mijorée... tu t'amuseras bien tu verras."

Insista-t-il, au point de tendre une main vers moi. Je ne sais pas trop ce qu'il comptait saisir avec et je ne m'en préoccupais pas trop : je profitais de son ivresse pour le saisir par le poignet et tirais d'un coup sec dessus. Peu équilibré, il chuta en avant et se retrouva à basculer par dessus la rambarde, atterrissant sur le sol dans un bruit sourd. Son camarade cligna des yeux, visiblement trop soul pour comprendre de suite, ne semblant réagir que lorsque je me levais, l'assommant avec ma bouteille encore au quart plein. Dommage, le vin n'était pas mauvais.

Le patron, une connaissance, vint me trouver après avoir ordonné l'évacuation des troubles fête,  s'excusant pour le dérangement et m'offrir un bouteille, en dédommagement. J'acceptais, souriant même un peu. Il sait combien j'apprécie le calme, d'où le fait que je mange plutôt à l'étage qu'au milieu du brouhaha de la grande salle en bas, et cette histoire m'avait un peu fait remarquer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 33
Masculin Age : 27
Localisation : New Providence, Port Royal / Caraïbes principalement.
Métier/rang : Capitaine pirate
Personnalité : Réfléchit, éduqué, calme.
Date d'inscription : 25/12/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Personne
Armes: Un sabre d'abordage et un pistolet à silex.
Compétences:
avatar
Même s'il était un grand amateur de musique classique, Black Bart ne délaissait pas la musique plus... simple dirons nous, que l'on trouvait dans les tavernes des caraïbes, beaucoup de chansons et de musiques venues d'Irlande. Cela restait des musiques appréciables et surtout très entraînante. Le petit groupe d'hommes qui chantaient ne le dérangeait pas vraiment. Par contre les marins et pirates ivres eux n'aidait pas l'homme à se concentrer sur sa lettre.

L'apogée du boucan arriva lorsqu'un homme tomba droit sur une table. Levant nonchalamment les yeux, le capitaine remarqua la présence d'un étage au-dessus et de visiblement un deuxième encore au-dessus. Il n'était pas aveugle il avait bien remarqué que la battisse possédait deux étages, mais il pensait qu'il s'agissait surtout de chambre à louer pour dormir, ou pour autre chose. En tout cas il remarqua une jeune femme, certainement la responsable de la chute de l'homme et du coup au deuxième. Il n'avait pas vu ce dernier détail, mais l'homme fut en partie porté pour être jeté dehors par le patron. Visiblement le pirate éméché avait pris un coup de bouteille dans la tronche alors que son pote venait de terminer une bonne chute. Une femme avec du caractère visiblement, ce qui semblait logique vu le milieu.

Après que le patron ai viré les deux hommes et qu'il ait offert une nouvelle bouteille à la jeune femme, qu'il devait apprécier visiblement, Bartholomew et lui eurent une petite discussion. Rien de bien méchant, Bart lui proposait quelques marchandises contre une faveur, laissé le premier étage vide, hormis la jeune femme, pour que Bart puisse s'y installer et y rester un peu tranquille. Ainsi donc Bart alla s'installer à une table à l'étage, non loin de Julia, mais surtout avec une vue qui lui permettait de garder un œil sur ses hommes et sur le recrutement en cours. Il brûla un peu de cire à la bougie, afin de fermer sa lettre avec et avec l'empreinte d'une de ses chevalières, imposant son ''sceau'', puis il la rangea dans sa petite mallette.

Il prit un moment pour regarder la salle, mais aussi la jeune femme qui buvait un peu plus, loin, puis le patron réapparut avec un plat de ce qui semblait être du ragoût, une viande en sauce, accompagner de pommes de terres, que Bartholomew n'admira pas longtemps avant de commencer à manger tranquillement.

Plusieures minutes c'était écoulés depuis que les deux pirates avaient été virés et la porte s'ouvrit à nouveau sur eux, mais sur cinq autres personnes également. Et si l'habit faisait le moine, leur capitaine était présent également. La situation était simple, l'une des deux ''victimes'' se plaignant que le patron de la taverne les avait jetés comme des mal-propres, ignorant volontairement le fait que cela venait de leur ivresse et d'une jeune femme en premier. Le capitaine de ces hommes se montra alors insultant envers le patron, puis plus que simplement insultant, en venant même aux mains. Continuant de manger Bart observait cette scène, il ne se déplaçait qu'au dernier moment en général, il voulait voir ce que ferait l'instigatrice de tout cela, mais aussi les nouveaux membres de son équipage... évaluons cela avant d'intervenir, c'était une bonne taverne, inutile de laisser son patron mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 37
Féminin Age : 39
Métier/rang : Pirate
Personnalité : Aventureuse
Date d'inscription : 27/11/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Pirate
Armes: Epée familiale
Compétences:
avatar
Je restais assise, à ma table, une fois le calme revenu. Et j'espérais que cela reste comme cela. Moi, profitant paisiblement de ma soirée dans mon coin, à observer des pirates faire la fête, quelques-un recrutant un peu, comme toujours. Je ne connais aucun équipage qui n'ait subit des pertes dans une chasse et n'a donc besoin de les remplacer. Enfin si, parfois, des équipages revenaient entier. En général, cela voulait dire qu'ils n'avaient pas fait de rencontre fructueuses. Pourrais-je m'engager sur le navire de roberts ? Mmm aucune chance vu qu'il a écrit le code de la piraterie, celui qui interdit les femmes à bord, chose que je comprenais. Il m'a toujours fallu quelques jours pour "expliquer" à un équipage que je ne suis pas une "distraction" mais une des leurs. Et puis, j'avais assisté à une bagarre, qui a vu les couteaux sortir, entre deux hommes d'équipage, sur le Red Shark, entre deux pirates qui se disputaient les faveurs d'un troisième. Le capitaine avait choisit de les maronner tous les trois. Sur trois îles différentes.

Je ne remarquais pas les gens qui quittent l'étage, pour aller boire en bas ou voir les dames de joie en haut, ni que la seule autre personne présente à cet étage m'observait. Je me contentais de me perdre dans mes souvenirs, un verre dans ma main gauche et dont je diminuais le contenu lentement, une gorgée par ci, une par là. A quoi bon boire tout d'un coup, sans savourer la boisson et finir à ronfler sur une table ? Surtout que, pour une femme, c'est guère prudent en telle compagnie.

J'en étais donc là quand je me rendis compte que le brouhaha avait diminué et que l'on entendait deux personnes se crier dessus. Ou plutôt, un pirate crier sur le patron de la taverne. Je reconnu le crieur : James Pader, un petit capitaine pirate, plus connu pour s'attaquer à des navires sans défenses, et donc fort peu riche, qu'à de vrais galions espagnols. Je l'ai connu, ayant embarqué sur un navire, il y a quoi, un an ?, qui avait travaillé de concert avec son "Invincible Sword". Il est arrogant, narcissique et un peu lâche, ayant peur de se battre. D'où le fait qu'il préfère crier sur un simple tavernier et exiger des réparations ainsi qu'un châtiment pour la "folle qui a tenté d'assassiner mes hommes". Je soupirais et je finis mon verre en me levant.

Récupérant mon épée, dont je mis le fourreau à sa place, c'est à dire à ma ceinture, je pris mon tricorne dans la main gauche. Histoire de me faire remarquer, volontairement cette fois, et d'éviter une bagarre qui ruinerait cette taverne, que j'aime bien, je fis un petit bond, passant par-dessus la rambarde pour attirer les pieds sur une table, y renversant un peu les bouteilles mais les clients furent trop surpris pour réagir... surtout qu'ils me connaissaient, ceux-là. Je descendis de la table en me dirigeant vers l'attroupement.


(color=lightblue]"Capitaine Pader ! Ainsi, c'était donc vos hommes ? Et bien, la folle est là et si vous avez des récriminations à mon encontre, on peut régler cela en gentilhommes des mers."[/color]

Je m'arrêtais à côté du tavernier. Ma main gauche tenait toujours, avec négligence, mon chapeau, la droite était à hauteur de mes cuisses mais mon attitude était assez claire : j'étais prête pour un duel. Ce ne serait ni mon premier, ni mon dernier et il le savait. Je ne suis pas la meilleure fine lame qui soit mais j'étais meilleure que lui.

"Julia, quelle surprise ! Tu agresses mes hommes et penses que je vais régler ça à l'épée avec toi ?"

"Vu que ce sont tes hommes qui m'ont prise pour une putain, je crois que c'est moi l'insultée ici. Alors tu as le choix : tu défends tes hommes ou tu vas voir ailleurs !"

Je n'avais pas trop envi de me battre, au fond ce n'est pas ce que je préfère dans le métier, mais je ne recule pas. Jamais. Une femme pirate n'en a pas le droit. Sinon, elle ne sera jamais considérée comme une égale par les autres. Pader hésitait, c'était visible. Son arrogance l'incitait à répondre, à dégainer son sabre pour se frotter à mon épée. Sa couardise l'incitait à se défiler. La présence de quelques membres de son équipage lui redonnait un peu de courage mais la présence, importante, d'un autre équipage semblait l'inquiéter. Il se demandait si j'en faisais parti.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 33
Masculin Age : 27
Localisation : New Providence, Port Royal / Caraïbes principalement.
Métier/rang : Capitaine pirate
Personnalité : Réfléchit, éduqué, calme.
Date d'inscription : 25/12/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Personne
Armes: Un sabre d'abordage et un pistolet à silex.
Compétences:
avatar
Les choses devenaient intéressante en bas, maintenant qu'il était en haut il avait une vue imprenable sur ce qu'il se passait en bas, la jeune femme avait décidé de bouger pour protéger le tavernier, elle semblait très sûre d'elle, mais il s'agissait peut-être d'une façade, le capitaine, Pader puisque c'était son nom, lui semblait hésiter, visiblement le large groupe de pirates en train de boire et de recruter ne devait pas le rassurer. Mais pourtant cet équipage ne semblait pas réagir défavorablement à ce début de bagarre.

Bartholomew, lui sentait arriver le problème, il décida donc de s'essuyer la bouche avant de descendre à son tour. Alors qu'il était dans l'escalier, Pader s'excita, voyant bien que les hommes autour n'allait certainement pas aider la jeune femme, le capitaine décida de ne prendre aucun risque visiblement. A ce qu'il hurlait ce serait un sept contre un et cela n'arrangeait pas ses affaires, ou peut-être que si finalement. Arrivé au bas de l'escalier il dégaina son pistolet pour tirer un coup au plafond.

L'effet fut immédiatement, ses hommes le regardaient, ainsi que le capitaine Pader et les siens et une partie de l'assemblée, il passa au travers la fumée de son précédent tir, tendant son pistolet à un mousse qui le lui pris pour lui en donner un chargé. Bartholomew s'avança devant les futurs combattants du soir, passant ses doigts un instant dans son bouc, il commença alors à parler.


Il serait de bon ton d'observer le code gentlemen, miss. Dit il en alternant son regard entre les sept hommes et Julia.
Hein ? On suit pas d'code nous, on...
Tu ferais mieux quand je suis là... et en force. Il leva simplement sa main pour que la vingtaine d'homme présent se lève, mains au sabre ou au pistolet, finissant de convaincre les autres d'obéir au code. Enfin... pas celui qu'ils pensaient certainement. A présent, tous les deux, vous allez régler ça dehors. Toi ! Dit il en pointant son doigt vers l'un des sept hommes. Va chercher le reste de ton équipage, ils doivent voir ça. Quant à vous deux je vous conseille de boire un coup avant d'y aller, l'un de vous va mourir ce soir. Les autres... vous pouvez parier !

Après tout ils n'étaient pas sur le navire et les hommes avaient quartier libre normalement. Le pari n'était pas interdit dans de telle condition. Ainsi donc tout le monde s'attelait sortir, boire un dernier verre ou parier sur qui l'emporterait. Bart lui sortira avec les ''concurrents'' pour s'asseoir sur un tonneau le temps du combat, bien curieux de voir cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 37
Féminin Age : 39
Métier/rang : Pirate
Personnalité : Aventureuse
Date d'inscription : 27/11/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Pirate
Armes: Epée familiale
Compétences:
avatar
Un coup de feu se fit entendre dans mon dos, manquant faire sursauter tout le monde. Je faillis, d'ailleurs, me retourner mais je parvins, tout juste, à nee pas le faire, restant droite, le regard fixé sur Padder.

Il serait de bon ton d'observer le code gentlemen, miss.

Hein ? On suit pas d'code nous, on...

Tu ferais mieux quand je suis là... et en force.. A présent, tous les deux, vous allez régler ça dehors. Toi ! Dit il en pointant son doigt vers l'un des sept hommes. Va chercher le reste de ton équipage, ils doivent voir ça. Quant à vous deux je vous conseille de boire un coup avant d'y aller, l'un de vous va mourir ce soir. Les autres... vous pouvez parier !

Je ne sais trop si je dois remercier ce capitaine ou non. Cela dit, maintenant, il n'y avait plus de choix pour moi : Padder grinça des dents mais accepta de m'affronter en duel. Sans attendre, je sortis, sans rien boire. Je souriais, plutôt : un dernier verre ? Non, je n'avais pas besoin de ça. Au contraire, quitte à mourir, je voulais en avoir bien conscience. Après tout, j'avais déjà assez bu ce soir. Oh, pas assez pour être ivre, juste un peu grisée peut-être. Rien qu'un bon vent et un duel ne suffise à rétablir.

Je n'allais pas loin, dans la rue, devant la taverne. Je n'avais pas envie de souiller le plancher du sang de ce crétin et puis, l'air frais du soir était un bon moyen pour m'aider à garder l'esprit clair. Je posais mon tricorne sur un baril avant d'attendre, une main sur la poignée de mon épée, que mon adversaire sorte de la taverne où il est allé prendre un verre. Son dernier ? On allait bien vite le savoir.

Du monde arriva, surement une partie de l'équipage de Padder, une partie de celui de Roberts, des habitants qui pointaient aux fenêtres et balcons, des membres d'autres équipages. Un duel... ça n'a pas lieu souvent et ça attire du monde, on dirait. Finalement, Padder arriva, le cercle de spectateur se refermant sur nous deux. J'attendis toujours, sans bouger, ne sortant mon épée que lorsqu'il dégaina son sabre.


"Une dernière parole, capitaine ?" Lui dis-je.

"Une seule : crève !"

Il se lança aussitôt sur moi qui para son coup de justesse.  Il enchaina une feinte qui me força à reculer hors de sa portée. Lentement, on tourna un peu, quelques instants, une éternité, avant qu'il ne retente une attaque, visant clairement mon flanc. Je levais mon épée, parant avec la main gauche sur le plat de ma lame, l'autre main au-dessus de mon front. Je le repoussais légèrement, avant d'enchainer trois attaques à mon tour. La première était une attaque de taille puis une autre, qu'il esquiva en reculant les deux fois, puis je me fendis mais il réussit à parer. Aussitôt, il contre-attaqua, enchaînant plusieurs coups à son tour, souriant comme sa lame m'effleura, laissant une estafiade sur mon bras gauche, le sang se faisant voir à travers le tissu déchiré de ma manche. On se regarda, séparés par moins de trois mètres.

Cette fois-ci, c'est moi qui me lançait à l'assaut, attaquant, parant, ripostant. Décidément, le fait qu'il soit sobre l'avantageait, ça et une meilleure allonge.  Toutefois, je ne fis qu'attaquer de taille, visant ses bras, ses flancs. Lui était un adepte de ce genre d'attaque, d'ailleurs le sabre était peu efficace en attaque de pointe.  En tout cas, moins qu'une épée. Et, après quelques coups de part et d'autre, il parvint une seconde fois à parvint à passer ma garde, sa lame me touchant, un peu plus profondément, encore au bras gauche. Il recula alors, souriant, sur de lui pour une fois. Je me redressais, ma garde toujours levée vers lui. Je souriais, oui, sincèrement. J'avais un peu oublié la foule qui criait autour de moi, qui nous encourageait limite à nous entretuer. C'est bizarre, non, de se sentir vivante alors qu'on se live un duel à mort.

Légèrement, je laissais mon épée, levée devant moi, s'abaisser, comme si je fatiguais après ces passes d'arme. Il y  vit une chance et s'avanca, hurlant en tentant, encore, une attaque de taille. Sauf qu'il ne toucha rien, le coup passant largement au-dessus de moi qui m'était laissée tomber, me rattrapant en grimaçant avec ma main gauche. Dans le même temps, j'avais tendu mon bras droit, la pointe de mon épée droit vers lui qui s'empala autant que j'enfonçais ma lame en lui.

Incrédule, il recula pendant que je me redressais, lâchant son sabre  en levant sa main pour regarder le sang qui coulait de son ventre.  Il tituba un peu, trébuchant mais fut rattraper par notre "cercle". JE m'avançais d'un pas, poussant d'une botte sa lame vers lui.


"Finissons-en, Padder."

Il regarda son sabre, à ses pieds, moi, son sabre. Il avait une main sur sa plaie et semblait ne pas croire qu'il était en train de perdre, qu'il allait mourir. D'un seul coup, il se tourna à demi et récupéra le pistolet d'un des hommes derrière lui, le sortant de  sa ceinture et il se remit face à moi, les yeux paniqués, pointant le canon vers ma tête.. mais trop lentement : la pointe de mon épée était déjà dans son torse.

Je la retirais, peut-être un peu trop fortement, titubant légèrement alors que feu Padder tomba à genoux puis face contre terre. Je sortis machinalement un mouchoir pour essuyer l'acier de ma vaillante lame, qui ne m'avait jamais laissé tomber, venant m'adosser à un pilier, à côté du tonneau où trônait mon chapeau. Finalement, je vivrais une nuit de plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 33
Masculin Age : 27
Localisation : New Providence, Port Royal / Caraïbes principalement.
Métier/rang : Capitaine pirate
Personnalité : Réfléchit, éduqué, calme.
Date d'inscription : 25/12/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Personne
Armes: Un sabre d'abordage et un pistolet à silex.
Compétences:
avatar
Un petit duel dans les règles, ce n'était pas souvent par ici, les pirates préférant s'entre-tuer à coup de goupille de bouteille ou de bagarre en intérieur, il était plus rare de voir des combats plus posés. D'ailleurs Bartholomew sortit sa pipe à tabac pour l'occasion, l'allumant alors que le combat commençait à peine. Il prit une large bouffée avant de la recracher vers le ciel, posant alors ses yeux noirs sur le combat en présence.

La posture de la jeune femme trahissait un certain entraînement au combat, elle avait un style très académique, très fluide et même... distingué ? En tout cas c'était fortement plaisant à voir sans nul doute, Pader lui se battait plus avec ses tripes et son instinct qu'en y réfléchissant vraiment. C'était une vision de voir le combat comme une autre, mais d'expérience Bartholomew savait qu'il y avait une limite à cette approche du combat. Une limite qui se heurte violemment à des styles plus élaboré, comme celui de Julia. D'ailleurs, Bart profita de la présence du tavernier pour en apprendre plus sur Julia, rien de probant, mais de quoi mettre au moins un nom de famille sur ce prénom.

Malgré le style plus rustique de Pader, c'est ce dernier qui eu clairement plus l'avantage lors de ce combat, réussissant à toucher par deux fois la belle. Cette dernière était touchée par deux fois au bras et pourtant son sourire était toujours pleinement affiché sur son visage, elle aimait se battre visiblement et certainement encore plus lorsque sa vie était en danger. Ce n'était pas si étrange que cela en vérité.

Malgré tout, la demoiselle tenta un mouvement risqué, mais intelligent qui porta ses fruits, enfonçant sa lame dans le ventre de son ennemi, ce dernier visiblement perplexe face à sa propre mortalité ou face à celle qui venait de lui rappeler cette mortalité. Le sourire de Bartholomew s'élargit légèrement alors qu'il tapotait sa pipe sur le bord du tonneau, mais le combat n'était pas fini et Julia ne voulait pas d'une victoire facile visiblement, seulement Pader préféra subtiliser un pistolet pour en finir, dernière mauvaise idée pour lui, car il termina sa vie le visage dans la boue de Tortuga, ainsi fini Pader, capitaine oubliable.

Alors que les hommes (ceux de Bart également) riait devant un tel combat et que certain allèrent même jusqu'à féliciter la jeune femme de quelques tapes amicales, d'autres semblaient près à exploser, s'insurgent devant la mort de leur capitaine, oui vous l'aurez deviné il s'agissait surtout des hommes de Pader la douzaine d'homme qui servait pour lui sur son shooner. Bart remis son tricorne sur sa tête et avança vers le cadavre.


Elle a tuées le capitaine, venez les gars on doit le venger.
L'homme fut immédiatement coupé par la voix de Bart, apparaissant dans ce cercle alors que les hommes s'écartaient sur son chemin.
Il n'y a nul autre capitaine ici que moi et ce même avant la fin de ce combat. Avec l'un de ses pieds il tourna le corps de Pader pour faire apparaître son visage sans vie et plein de boue. Ainsi donc c'est lui, l'homme que vous avez élu, un capitaine visiblement incapable de tuer un ennemi éméché, un capitaine qui préfère tricher à un duel de sabre plutôt que d'affronter la mort avec courage, un capitaine qui préfère s'en prendre à des civils sans arme qu'à une femme qui sait se défendre. Il releva la tête, les mains accrochées à sa ceinture il fit quelques pas sous le regard de son équipage et de celui de Pader et sous le silence. Ainsi donc vous l'avez choisi et vous avez choisi d'être de simple bandits des mers que de véritables pirates fiers de l'être, aujourd'hui je vous propose de changer cela, le Royal Fortune embauche tout bon pirate qui sera prêt à faire honneur à ce qu'il est et à son capitaine. Ceux qui voudront récupérer le pitoyable navire de Pader le fasse, chacun est maître de son destin, à voir si vous voulez le fuir comme vous l'a appris Pader, ou le combattre.

L'effet du discourt de Bart fut assez rapide, la grande majorité de l'équipage de Pader était prêt à rejoindre Black Bart, d'un simple regard à son quartier maître il vérifia que le Royal pouvait prendre ses hommes et surtout que grâce à cela la soirée d'embauche pouvait être conclue. Les quelques rares autres à ne pas vouloir rejoindre Bart s'éloignèrent en pestant, mais nul doute qu'ils se rendront compte qu'ils sont bien mieux sans lui, ou alors ils se feront couler dans peu de temps par une Marine. Allez savoir. En tout cas Bart se rapprocha de Julia, d'un geste maîtrisé il prit son tricorne et fit une sorte de courbette de présentation avant de prendre la parole.


Magnifique combat Miss Julia, je me présente : Bartholomew Roberts. J'aimerais vous proposer d'échanger quelques civilités à l'intérieur pendant que mon médecin de bord vous examinera. Si cela ne vous dérange pas bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 37
Féminin Age : 39
Métier/rang : Pirate
Personnalité : Aventureuse
Date d'inscription : 27/11/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Pirate
Armes: Epée familiale
Compétences:
avatar
Il y avait toujours quelqu'un pour contester le résultat, même évident comme cette fois-ci, et prétendre vouloir "corriger" l'erreur. Mais cette fois-ci, ils sont restés calmes. Surement car il y a un peu trop de témoins voir d'individu prêt à s'en mêler. Et aussi parce-que Bartholomew Roberts les calma par ses menaces. Je remerciais ceux qui venaient me féliciter sans se soucier que je sois d'accord... avant de m'écarter du poteau.

Magnifique combat Miss Julia, je me présente : Bartholomew Roberts. J'aimerais vous proposer d'échanger quelques civilités à l'intérieur pendant que mon médecin de bord vous examinera. Si cela ne vous dérange pas bien entendu.

"Seul un pirate novice ignore qui vous êtes, capitaine. Inutile de déranger votre médecin, celui de Tortuga est compétent et amplement suffisant pour des blessures aussi bégnines. Après, rien n'empêche que l'on discute un instant à l'intérieur, pendant qu'il bande mon bras."

Je finis par retourner à l'intérieur. Le patron me remercia et on plaisanta un peu mais ce fut bref. Je montis à l'étage, rejoignant ma table alors que la fête se relança, plus intense que tout à l'heure. Même certaines des filles du second étage étaient descendues... une bonne manière de les faire monter et gagner leur vie. Bien sur, Roberts me rejoignit et je remplis mon verre puis le sien, poliment. On m'a toujours dis que c'était mieux de boire avec quelqu'un. Bien que les "quelqu'un" ne soient pas toujours très fréquentables.[/color]

"Alors, capitaine Roberts, que me voulez vous ?"

[i]Je vis le barbier-médecin-chirurgien-vétérinaire local entrer dans la taverne alors que je portais mon verre à mes lèvres. Il n'avait pas changé, celui-là. Et il n'était pas seul : un des serveurs était avec lui. Je devinais qu'il avait été convié à venir dès que le patron avait compris que ça finirait en combat. Il était comme ça, à prendre soin de ses clients, qu'il les aime ou pas. Un bon patron quoi. Je tournais mon regard vers le pirate.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nombre de messages : 33
Masculin Age : 27
Localisation : New Providence, Port Royal / Caraïbes principalement.
Métier/rang : Capitaine pirate
Personnalité : Réfléchit, éduqué, calme.
Date d'inscription : 25/12/2017

Feuille de personnage
Allégeance: Personne
Armes: Un sabre d'abordage et un pistolet à silex.
Compétences:
avatar
La jeune femme était vraiment sur la défensive, était-ce normal chez elle ? Ou était-ce le résultat de ce match à mort ? Il n'était pas rare de voir des femmes pirates avec ce genre d'esprit, à force de toujours devoir faire ses preuves, il venait un moment où on prenait tout comme un affront ou comme une provocation. Comme là visiblement important de préciser qu'elle n'était pas une novice et qu'elle le connaissait ou son refus de l'aide que pourrait apporter Bartholomew, préférant faire les choses elle-même. C'était louable, Bart espérait tout de même qu'elle soit capable de déléguer ou d'accepter une aide ou un compliment.

C'est donc avec un sourire sur le visage que Bart indiqua l'intérieur de la taverne via un petit mouvement de la main. Il emboîta le pas de Julia pour la suivre et la rejoindre au premier étage. C'était un petit bout de femme bien solide et qui avait un fort caractère visiblement. C'était le minimum pour survivre en tant que femme pirates, sauf dans certaine condition. Il avait entendu parler d'une Européenne qui avait fuit un mariage arrangé en devenant une capitaine pirates. On disait que tout son équipage était composé de femmes.

Toujours est-il qu'il retira son chapeau et son bandeau une fois en intérieur et qu'il monta à l'étage en compagnie de Julia. Il s'assit avec elle, mais il plaça sa main sur son verre pour lui faire comprendre de ne pas le servir. Lorsque le serveur arriva avec le médecin de l'île, Bart en profita pour commander une tasse de café. Puis alors que le médecin s'employait à bander le bras de Julia le capitaine put commencer à parler.


Comme je l'ai expliqué dehors je recrute pour mon équipage. Si les petits postes sont pourvus il me reste des postes plus importants à confier à des personnes talentueuses.

C'est à ce moment-là que le serveur revint avec une tasse de café, Bartholomew remercia le jeune homme, huma la boisson puis la touilla tranquillement pour la faire refroidir doucement, il continua sur ses paroles.

Je pense que vous êtes quelqu'un de talentueux. J'aimerais juste en savoir plus sur vos spécialités, ce que vous savez faire, ce que vous voulez faire également.

Il avait d'autres questions bien entendu, mais pour le moment il se contentait du minimum, du plus important, le reste était plus centré sur la personnalité de Julia, pas sur ces capacités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
On recrute ! (Pv Julia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pirates and Freedom :: Les lieux des RP :: Nouveau Monde :: île de la tortue-